Le pire hôtel du monde!

Lorsqu’on part en vacances pour quelques semaines, on veut s’assurer de sélectionner le meilleur hôtel possible : avec son confort et sa proximité avec les lieux touristiques intéressants, c’est en effet un établissement qui est essentiel pour qu’un voyage soit considéré comme réussi.  Hors, on entend parfois des histoires d’horreur assez particulières de la part de gens qui sont partis à l’étranger.

L’hôtel Saint-Paul, un Hôtel du Vieux-Montréal, ne fait bien sûr pas partie des pires hôtels du monde, au contraire. Toutefois, l’entreprise a tout de même cru bon de vous exposer aujourd’hui un hôtel qui se considère lui-même fièrement comme étant LE pire établissement hôtelier au monde, une stratégie marketing qui n’est pas si folle qu’on pourrait le croire!

Un hôtel basé à Amsterdam

Ce serait en fait le Hans Brinker Budget Hotel qui aurait mis en place cette campagne tout à fait spéciale. L’idée lui fut suggérée par une agence de marketing du nom de KesselsKramer après que l’hôtel ait, sans le vouloir cette fois, créé polémique à cause du service médiocre qui était offert à sa clientèle. L’histoire ne dit pas si c’est à cause de la paresse des propriétaires qui ne voulaient rien changer à leurs méthodes, mais KesselsKramer a décidé de refaire complètement le branding du Hans Brinker Budget Hotel pour susciter la curiosité et le sens du défi chez les courageux voyageurs.

Le service… inexistant

Selon le site web en lui-même, l’hôtel n’offre aucun service aux chambres. Il ne faut absolument pas s’attendre non plus à pouvoir se baigner dans une piscine. Il n’y a aucun service de ramassage des gens, aucun gymnase, les chambres ne valent pas cher non plus.

Le plancher…

Si on se fie à la photo ci-haut, on ne peut pas dire que l’hôtel ait l’Air très récent. Les tables font vieillot et le plancher est passablement affreux lui-même. Même le site en lui-même s’avère assez médiocre, ce qui contribue au cachet assez particulier que se donne l’hôtel.

Hans Brinker
Une photo du site de l’hôtel.

Un changement partiel de stratégie

Si on lit certains autres articles sur le web, il semblerait qu’à un certain moment, ce lieu de repos ait utilisé des tactiques encore plus disgracieuses (envers lui-même) pour faire vendre ses chambres. Il mentionnait alors qu’il n’y avait absolument aucune eau chaude dans l’hôtel et que les visiteurs devaient si possible se sécher avec les couvertures afin de réduire les coûts de séchage. Le slogan de l’hôtel mentionnait même qu’il allait faire de son mieux pour être le pire établissement!  De telles informations ne peuvent pas être trouvées sur le site à l’heure de publication de cet article.

Hans Brinker
Les publicités du Hans Brinker restent encore aujourd’hui très savoureuses.

Frapper l’imaginaire pour attirer la clientèle

Pourtant, la campagne lancée par KesselsKramer a très bien fonctionné : le Hans Brinker fait maintenant partie des lieux de prédilection pour les étudiants et les voyageurs à petit budget aux Pays-Bas. On ne sait pas si c’est la promesse de très bas prix ou si c’est l’accomplissement de dormir dans un trou qui excite les gens, mais le résultat est le même.