Gîte de vacances dans le Périgord Pourpre : idéal pour décompresser !

La recherche d’un lieu de vacances idéal n’est pas toujours facile ! On peut vite être déçu par la différence entre ce qui est vendu sur le site (du rêve!) et ce que l’on trouve dans la réalité.
Après plusieurs vacances passées à être un brin déçu par nos lieux de vacances, je me suis juré d’être plus exigeant quant au choix de notre hébergement.

J’ai donc consacré beaucoup plus de temps au choix du lieu ! Nous avions besoin d’un lieu calme et paisible, d’un retour à la nature et d’un endroit où bouquiner, nous baigner, faire du vélo mais également bien manger ! Parce qu’il faut pas oublier que la gastronomie et la découverte de mets locaux et succulents est incontournable (pour nous) pour passer de bonnes vacances !

Exit les bords de mer, les campings surpeuplés, les animations de club horripilantes… nous avions besoin d’autre chose, de radicalement autre chose !

Le choix s’est donc posé sur le Périgord ! De belles rivières, de beaux châteaux, des grottes, une campagne accueillante et côté table on n’est pas en reste ! Entre foie gras et truffes mon cœur balance à moins que ce ne soit pour une verre de Bergerac ! bref le Périgord semblait bel et bien parti pour être notre terre promise !

Je suis donc parti en quête de notre lieu de vacances : j’ai mis peu de temps à tomber sous le charme d’un gîte de vacances en pleine nature avec des prairies, des chevaux, des grands espaces et une magnifique demeure pleine de charme, j’étais conquis ! Un vrai coup de cœur !

Disponible aux dates qui nous convenaient, la réservation fût vite prise. Une fois sur place j’ai été satisfait de voir que le site présentait exactement ce que nous avions sous les yeux : le lieu parfait !

Des hôtes agréables et souriants, des chambres, claires, spacieuses et agréables, des prairies et des chemins qui vous tendent les bras pour une promenade ou un footing matinal. Bref un gîte mémorable : le gîte du grand Jaure. Les vacances se sont passées parfaitement bien, un seul bémol toutefois, elles sont passées trop vite !