Cambodge et Laos, fenêtres de l’Asie du Sud-est

Découvrir de nouveaux horizons, c’est le but de tout voyage. Le Cambodge et le Laos, peuvent être un bon moyen de découvrir les splendeurs de l’Asie du Sud-Est durant un trip mémorable.

Grotte de Pak

Itinéraires à combiner

Si vous êtes en Thaïlande et que l’envie vous en prend d’en voir plus, rendez-vous à Kao San Road à Bangkok. Là-bas, de nombreuses agences de voyage vous permettent de faire un package “Cambodge et Laos”. C’est la possibilité pour vous d’enchaîner la visite de ces deux pays, dont l’histoire commune apparaît parfois dans les mœurs ou la culture. Quel que soit le pays par lequel vous commencer votre voyage, il est certain que l’itinéraire comprendra la visite de temples, nombreux dans la contrée. Par ailleurs, parmi les caractéristiques partagées, le tissage est remarquable, notamment par le travail réalisé dans les villages. De plus, les sites naturels (cascades, faune, flore) se retrouvent dans chaque pays. A noter encore enfin, les fréquents déplacements en bateau pour atteindre certaines localités enclavées.
Ainsi, au Laos, c’est par bateau sur la rivière Nam que s’effectuera le trajet depuis Luangprabang à Nongkhiew. Cela occasionnera la visite d’un village d’alcool de riz ainsi que la grotte de Pak. Une excursion dans la province des plateaux de Boleven mènera auprès de groupes minoritaires (Katu à Ban Houyhoun, Nghae à Ban Kianglalung,….).

Angkor Wat

Prolonger le séjour par des vacances

Pour plus de visites, il est possible de prolonger son séjour ou de revenir en vacance au Cambodge. Ce choix permet effectivement de parcourir plus amplement certains sites notamment le mondialement connu site archéologique d’Angkor, près de Siem Rep. Outre Angkor Vat et Angkor Thom qui font la réputation de ce site, d’autres lieux valent le détour, comme le temple de Banteay Srei, dédié à Çiva, entièrement bâti en grès rose sculpté, le Ta Prohm recouvert par la jungle (il fut utilisé comme décors dans le film Tomb Raider), mais aussi la Terrasse du Roi lépreux, caractérisée par un grand nombre de sculptures très bien conservées. Le nom du site serait dû à une petite statue asexuée, probablement celle du roi Yasovarman, qui serait mort de la lèpre. D’autres pensent que la statue représenterait plutôt Yama, dieu des morts. Une curiosité à visiter absolument, ainsi que d’autres lieux tous aussi passionnants. Je vous conseils de prendre au minimum le passe de 3 jours d’une valeur de 60 dollars, tant le site est gigantesque. Le soir, si vous n’êtes pas trop exténué, demander à une moto taxi de vous conduire à Pub Street histoire de vous détendre. Ambiance assuré.